Haut

Poser 1 question
Sommaire
Lettres
et contrats  
En savoir plus

Licenciement abandon de poste

Couloir de bureaux vide

L'abandon de poste se distingue de l'absence injustifiée : le licenciement est envisagé différemment, en fonction de la gravité de la faute.

Un licenciement pour motif personnel peut être :


Trouver un avocat

Licenciement pour abandon de poste : un cas spécifique

Un salarié qui souhaite quitter un emploi peut opter pour :

  • la démission : dans cette hypothèse, le salarié ne perçoit ni indemnité, ni allocations chômage,
  • la rupture conventionnelle ou licenciement à l'amiable qui nécessite l'accord de l'employeur.

Quand l'employeur ne donne pas son accord, il est fréquent qu'un salarié préfère le licenciement :

  • afin de bénéficier des allocations chômage et éventuellement de l'indemnité de licenciement,
  • pour cela, il commet une faute de nature à entraîner son licenciement.

Démission ou licenciement pour abandon de poste ?

L'abandon de poste n'est une solution adéquate ni pour le salarié, ni pour l'employeur : ils doivent préférer la rupture conventionnelle.

L'abandon de poste ne vaut pas démission, faute de volonté expresse du salarié.

Licenciement pour abandon de poste : un licenciement justifié

En revanche, l'abandon de poste justifie le licenciement du salarié pour faute grave, car il est considéré comme une faute grave :

  • il justifie un licenciement au terme duquel le salarié bénéficie des allocations chômage,
  • mais le licenciement pour faute grave ne donne pas droit à indemnisation.

Bon à savoir : L'employeur doit au salarié l'indemnité de congés payés.

Fin de la rémunération lors d'un licenciement pour abandon de poste

L'abandon de poste entraîne la suspension de la rémunération.

Le salarié qui abandonne son poste ne reçoit plus ses salaires.

Cette situation est dangereuse :

LICENCIEMENT ABANDON DE POSTE : RISQUES
POUR QUI ? EXPLICATIONS
SALARIÉ
  • L'employeur vindicatif peut refuser de licencier le salarié fautif.
  • Le salarié ne travaille pas, l'employeur ne lui verse pas de salaire, mais le salarié est considéré comme faisant partie de l'entreprise.
  • Dans ces conditions, il ne peut prétendre aux documents nécessaires à l'obtention des allocations chômage.
EMPLOYEUR
  • Cette alternative comporte également des risques.
  • Au terme d'un délai d'inertie trop long, l'employeur ne peut plus licencier le salarié, faute de motif réel et sérieux.

Consulter un avocat dans votre région

Absence injustifiée : les conditions du licenciement

L'absence injustifiée se distingue du licenciement pour abandon de poste.

L'absence injustifiée consiste à ne pas se présenter (ou à se présenter avec un retard significatif) sur le lieu de travail en temps et en heure, sans en informer l'employeur.

Elle peut avoir un caractère récurrent, mais n'est pas pour autant un abandon de poste, si la volonté du salarié de ne pas reprendre son poste n'est pas caractérisée.

Nécessité de caractériser l'absence injustifiée pour licencier

Avant toute sanction, l'employeur doit déterminer la nature de l'absence du salarié : il exige du salarié un justificatif d'absence, par envoi de lettre recommandée AR.

Modèle de courrier à un salarié absent sans justificatif

En l'absence de réponse, l'absence du salarié est considérée comme un abandon de poste.

En l'absence de justification, l'absence du salarié est considérée comme une simple absence injustifiée : la sanction envisageable par l'employeur dépend du contexte de l'absence.

Sanctionner l'absence injustifiée : selon le degré de la faute

L'absence injustifiée du salarié peut donner lieu à différentes sanctions, après appréciation de la gravité de la faute (avertissement, mise à pied ou licenciement).

Les critères d'appréciation de la faute sont :

  • la fréquence des absences injustifiées du salarié,
  • le statut du salarié dans l'entreprise,
  • le comportement général du salarié,
  • l'attitude habituelle de l'employeur face aux absences injustifiées.

En savoir plus : procédure de licenciement

Exemple : Le salarié qui ne se présente pas sur son lieu de travail à l'heure d'une réunion importante avec des clients commet une faute de nature à mettre en péril l'employeur ; l'absence injustifiée peut alors constituer un motif de licenciement.

Trouver un avocat : demande de devis gratuite

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Quand le licenciement tourne à l'horreur  | ACTU

    Fragile écosystème que celui de l'employeur et de l'employé... Dans certaines entreprises, la stabilité de leurs relations ne tient parfois qu'à un fil. A Villejuif, un ouvrier de 53 ans a attaqué mercredi son patron à coups de hache, le blessant graveme [...]

  • Refuser une mutation géographique peut vous faire lice (...)  | Astuce

    C'est ce que conclue le site Juritravail, dans le cas d'une affaire qui concernait un salarié engagé en tant qu'agent administratif par une société de crédit immobilier à Dax. Son employeur lui a fait part de sa volonté de centraliser le traitement des [...]

  • Projet de loi sur l'emploi : votre travail sécurisé ?  | ACTU

    Le Sénat a adopté le 14 mai 2013 le projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi. Celui-ci affiche de nombreuses ambitions : stimuler l'embauche, faire baisser le chômage, tout en essayant de ménager les deux côtés. Certains ont parlé d'accord hist [...]

  • Stress au travail : un motif de licenciement ?  | ACTU

    Le stress touche aujourd'hui près de 60 % de la population française, et 70 % des personnes stressées pensent que l'origine de leur problème vient de leur travail. Il n'est pas rare que le stress se traduise par des conséquences physiques. Une sala [...]

  • Licenciement pour retrait de permis : ce que vous ne sa (...)  | ACTU

    Le retrait de permis peut constituer un motif de licenciement. Toutefois, d'après l'avocate Stéphanie Jourquin, si le juge administratif annule ce retrait de permis, le licenciement peut alors se retrouver dépourvu de cause réelle et sérieuse. Il faut pou [...]

  • Un mail de reproches au salarié est aussi un avertisse (...)  | ACTU

    Un e-mail envoyé par l’employeur au salarié comportant un certain nombre de reproches peut correspondre à un avertissement disciplinaire. Dans ce cas les mêmes reproches ne peuvent donc donner lieu à un licenciement. Un courriel dans lequel l’employeur r [...]

  • Réseaux sociaux et travail : un cocktail détonnant !  | ACTU

    Lorsqu'on est devant son écran, il est facile d'oublier que ce que l'on écrit sur la toile y reste et que vos propos d'internaute peuvent vous engager pénalement. Si les propos tenus sur des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook ont déjà donné [...]

  • Abandon de poste : que risque-t-on ?  | Astuce

    Lorsqu'on travaille, il est possible d'abandonner son poste pour des raisons personnelles. Pour certains toutefois, cette pratique est surtout une façon efficace de quitter son emploi tout en ayant le droit de toucher une allocation chômage. Pourta [...]

 

Question de lili53 |  22/07/2013

je suis actuellement dans ce cas , ma responsable ne voulant pas faire de rupture de contrat à l'amiable , j'ai abandonné mon poste. Elle m'a déjà envoyé 2 lettres d'avertissements et la dernière lettre a été envoyé le 22 mai .... De combien de temps dispose -t-'elle pour envoyer la 3 ème lettre de licenciement ? et de combien de temps dispose -t-elle pour me licencier ?

Commenter

 

Réaction de marie |  20/08/2013

 

0

 

Bonjour,
Un salarié qui ne se présente pas à son travail sans avertir le l'employeur car il veut quitter l'entreprise . avec un contrat non daté en remplacement d'une personne en maladie.Quels sont les droits de l'un et l'autre?
Merci.

Commenter

 

Je suis inscrite comme demandeuse d'emploi depuis 4 mois.
J'ai trouve un poste en CDI mais le travail ne convenait pas.
Donc j 'ai fait part à mon patron qui n'a pas accepté mettre fin à ma période d'essai.
Il voulait que je fasse une lettre de motivation chose que j'ai refusé.
Je devais bosser ce soir mais je ne suis pas allée et je ne compte pas y retourner.
Ma question est ce que je risque de perdre mes droits assedic?
Dois je m'actualiser et declarer d'avoir travailler? le soucis est que je sais pas si j'aurai
une fiche de paie.J'ai vraiment besoin devotre conseil.

Commentaire de kookie | 29/10/2013 |  
 
 

Trouvez votre avocat

Votre solution juridique !

Renseignez votre situation et trouvez le meilleur avocat spécialisé en droit du travail.

Licenciement

Poser une question

Contributeurs Experts

Plus d'experts

sébasto cha

Expert

brandy

Expert

Office manager trilingue

allisson92

Expert

Téléchargements

Le guide du licenciement
Le guide du licenciement

Guide, question-réponses, astuces
172 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 4900 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Licenciement abandon de poste : le licenciement pour abandon de poste
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation