Vos questions sont entre de bonnes mains

Licenciement abandon de poste

Partager
Envoyer par email

L'abandon de poste se distingue de l'absence injustifiée : le licenciement est envisagé différemment, en fonction de la gravité de la faute.

Un licenciement pour motif personnel peut être :


Trouver un avocat

Licenciement pour abandon de poste : un cas spécifique

Couloir de bureaux vide

Un salarié qui souhaite quitter un emploi peut opter pour :

  • la démission : dans cette hypothèse, le salarié ne perçoit ni indemnité, ni allocations chômage,
  • la rupture conventionnelle ou licenciement à l'amiable qui nécessite l'accord de l'employeur.

Quand l'employeur ne donne pas son accord, il est fréquent qu'un salarié préfère le licenciement :

  • afin de bénéficier des allocations chômage et éventuellement de l'indemnité de licenciement,
  • pour cela, il commet une faute de nature à entraîner son licenciement.

Démission ou licenciement pour abandon de poste ?

L'abandon de poste n'est une solution adéquate ni pour le salarié, ni pour l'employeur : ils doivent préférer la rupture conventionnelle.

L'abandon de poste ne vaut pas démission, faute de volonté expresse du salarié.

Licenciement pour abandon de poste : un licenciement justifié

En revanche, l'abandon de poste justifie le licenciement du salarié pour faute grave, car il est considéré comme une faute grave :

  • il justifie un licenciement au terme duquel le salarié bénéficie des allocations chômage,
  • mais le licenciement pour faute grave ne donne pas droit à indemnisation.

Bon à savoir : L'employeur doit au salarié l'indemnité de congés payés.

Fin de la rémunération lors d'un licenciement pour abandon de poste

L'abandon de poste entraîne la suspension de la rémunération.

Le salarié qui abandonne son poste ne reçoit plus ses salaires.

Cette situation est dangereuse :

LICENCIEMENT ABANDON DE POSTE : RISQUES
POUR QUI ? EXPLICATIONS
SALARIÉ
  • L'employeur vindicatif peut refuser de licencier le salarié fautif.
  • Le salarié ne travaille pas, l'employeur ne lui verse pas de salaire, mais le salarié est considéré comme faisant partie de l'entreprise.
  • Dans ces conditions, il ne peut prétendre aux documents nécessaires à l'obtention des allocations chômage.
EMPLOYEUR
  • Cette alternative comporte également des risques.
  • Au terme d'un délai d'inertie trop long, l'employeur ne peut plus licencier le salarié, faute de motif réel et sérieux.

Consulter un avocat dans votre région

Absence injustifiée : les conditions du licenciement

L'absence injustifiée se distingue du licenciement pour abandon de poste.

L'absence injustifiée consiste à ne pas se présenter (ou à se présenter avec un retard significatif) sur le lieu de travail en temps et en heure, sans en informer l'employeur.

Elle peut avoir un caractère récurrent, mais n'est pas pour autant un abandon de poste, si la volonté du salarié de ne pas reprendre son poste n'est pas caractérisée.

Nécessité de caractériser l'absence injustifiée pour licencier

Avant toute sanction, l'employeur doit déterminer la nature de l'absence du salarié : il exige du salarié un justificatif d'absence, par envoi de lettre recommandée AR.

Modèle de courrier à un salarié absent sans justificatif

En l'absence de réponse, l'absence du salarié est considérée comme un abandon de poste.

En l'absence de justification, l'absence du salarié est considérée comme une simple absence injustifiée : la sanction envisageable par l'employeur dépend du contexte de l'absence.

Sanctionner l'absence injustifiée : selon le degré de la faute

L'absence injustifiée du salarié peut donner lieu à différentes sanctions, après appréciation de la gravité de la faute (avertissement, mise à pied ou licenciement).

Les critères d'appréciation de la faute sont :

  • la fréquence des absences injustifiées du salarié,
  • le statut du salarié dans l'entreprise,
  • le comportement général du salarié,
  • l'attitude habituelle de l'employeur face aux absences injustifiées.

Exemple : Le salarié qui ne se présente pas sur son lieu de travail à l'heure d'une réunion importante avec des clients commet une faute de nature à mettre en péril l'employeur ; l'absence injustifiée peut alors constituer un motif de licenciement.

Trouver un avocat : demande de devis gratuite


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
yves renaud

assureur conseil | expertise assurances conseil

Expert

moussa a.

professeur à domicile et dépannage pc | soutien scolaire populaire et pas cher

Expert

alain prenant

conseil d'entreprise | tpe gestion organisation

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez les conseils d'un spécialiste.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.